AVANT DE VOUS FAIRE VACCINER, VOUS DEVEZ SAVOIR :

CE QUE SONT CES VACCINS :

La seule solution proposée à la pandémie de COVID-19 déclarée par l’OMS est la vaccination universelle, sans tenir compte des autres options de traitement conventionnelles ou alternatives. Plusieurs médicaments de thérapie génique ne répondant pas aux exigences biologiques des vaccins ont été développés à un rythme effréné et sans garanties suffisantes d’efficacité et de sécurité, mais on assure qu’ils sont équivalents à des vaccins. L’approbation actuelle des « vaccins covid » par la FDA et l’EMA est conditionnée et prévue pour une utilisation d’urgence, ils sont toujours en phase EXPÉRIMENTALE.

TYPES :

  1. VACCINS À ARN ENCAPSULÉ (Pfizer, Moderna,Cure Vac)

    Les vaccins actuellement commercialisés (Pfizer et Moderna) consistent en des molécules d’ARNm modifiées enveloppées dans des capsules nanoparticules lipidiques composées de lipides neutres et de lipides cationiques hautement toxiques.

    Cet ARNm contient la séquence génomique capable de coder un analogue de la protéine Spike du SRAS-CoV-2 qui sera reconnu comme un antigène par les cellules immunitaires qui développeront une réponse anticorps, mais aussi des lymphocytes T.

    Un groupe de scientifiques et de médecins réputés démontre sur la base de preuves scientifiques que les vaccins génétiques à base d’ARN et d’ADN peuvent produire un syndrome COVID, au lieu de le prévenir, et être à l’origine d’effets très graves puisqu’ils facilitent la production de microthromboses dans des organes tels que les poumons, le cœur, les reins et le cerveau.

https://doctors4covidethics.medium.com/urgent-open-letter-from-doctors-and-scientiststo-

the-european-medicines-agency-regarding-covid-19-f6e17c311595

  1. VACCINS À ADN VECTORIEL ( Astrazeneca, Janssen, Sputnik, )

    Les médicaments géniques testés comme vaccins COVID de ce type consistent en un gène viral avec des informations correspondant à la protéine Spike. Cet ADN, pour pénétrer dans les cellules, est transporté dans un vecteur viral, c’est-à-dire un adénovirus génétiquement modifié pour qu’il ne puisse pas se reproduire. Il existe plusieurs types de vecteurs selon le type de vaccin, généralement des adénovirus humains (vaccins Sputnik et Janssen) mais il existe aussi des adénovirus de chimpanzés comme le vaccin AstraZeneca.

  1. VACCINS SOUS-UNITAIRES À BASE DE PROTÉINES (Novquavax, Sanofi )

 

  1. VACCINS À VIRUS INACTIVÉS (Sinovac, Sinopharm )

    Nous supposons que des cultures de cellules de rein de singe sont utilisées pour leur production puisque la croissance du SARS-CoV-2 n’a pas été démontrée dans d’autres cellules comme les cellules humaines.

CONCLUSIONS :

  • Tous les types de vaccins covid peuvent produire un ADE : VACCINE ENHANCED DISEASE (facilitation de l’infection par des anticorps).

  • Ils n’ont JAMAIS été testés à grande échelle sur la population humaine.

  • Dans les phases d’essai, des volontaires avec des anticorps covid ont été refusés (en raison du développement possible d’un ADE) (Pfizer).

  • Les phases de test ont été réalisées principalement avec des individus jeunes et en bonne santé, alors que le nombre de personnes âgées de plus de 65-70 ans et présentant des pathologies ou polymédicamentées était INSUFFISANT.

  • Les conclusions des études sur ces vaccins n’excluent pas la possibilité de prévenir la transmission et donc la contagion aux individus sains.

  • On ne sait pas non plus s’ils protègent contre les nouvelles variantes virales ni combien de temps la protection durera.

  • Il n’y a aucune preuve qu’ils ne puissent pas produire des thromboses et des thrombocytopénies en raison du nombre élevé de cas survenus après l’inoculation et dans un laps de temps très court.

  • Il existe une SCIENCE DE BASE qui oblige à écarter le RISQUE POSSIBLE des EFFETS INDÉSIRABLES GRAVES suivants qui n’ont pas été pris en compte et dont certains peuvent se produire à moyen ou à long terme :

     

    1. PATHOLOGIE NEUROLOGIQUE ET PARALYSIE.

    2. MALADIES AUTO-IMMUNES TELLES QUE LA SCLÉROSE EN PLAQUES ET LE DIABÈTE.

    3. STÉRILITÉ FÉMININE ET FAUSSES COUCHES.

    4. STÉRILITÉ MASCULINE.

    5. IMMUNODÉFICIENCE.

    6. CANCER, en particulier LEUCÉMIES ET LYMPHOMES.

    7. SCHIZOPHRÉNIE ET TROUBLES DU COMPORTEMENT (TOC).

    8. DÉMENCE ET ELA.

    9. ALTÉRATIONS GÉNÉTIQUES DUES À L’EXTINCTION DES GÈNES ET/OU À LA MUTAGENÈSE INSERTIONNELLE.

    http://www.biologosporlaverdad.es/vacunascovid19.pdf

    CONTRE-INDICATIONS :

    L’interaction avec d’autres produits médicinaux n’a pas été étudiée et la sécurité et l’efficacité dans la population pédiatrique n’ont pas été établies.

    Pas d’ajustement de la dose pour les personnes de plus de 65 ans, mal reflété dans les études.

    Expérience limitée chez les femmes enceintes.

    Grossesse et fertilité, inconnues car les études ont été réalisées sur des souris.

    Allaitement, inconnu.

    https://www.mscbs.gob.es/profesionales/saludPublica/prevPromocion/vacunaciones/covid19/docs/Guia_Tecnica_COMIRNATY.pdf

    En raison de l’INCERTITUDE À LONG ET MOYEN TERME, des informations plus complètes et transparentes devraient être fournies et le PRINCIPE DE PRÉCAUTION devrait être observé.

    L’INTÉRÊT ET LE BIEN-ÊTRE DE L’ÊTRE HUMAIN DOIVENT PRÉVALOIR SUR LE SEUL INTÉRÊT DE LA SOCIÉTÉ OU DE LA SCIENCE. (Déclaration d’Helsinki)

    Erresistentzia gida honetan txertoa jartzeko « derrigortasunari » edo « gomendioei » aurre egiteko hainbat aholku duzu: https://www.bizitza.eus/covid_sasitxertoak_ezagutu_zure_eskubideak/

    Ezagutu zure eskubideak

    Erresistentzia gida honetan txertoa jartzeko « derrigortasunari » edo « gomendioei » aurre egiteko hainbat aholku duzu:

    https://www.bizitza.eus/txertaketari_aurre_egiteko_erresistentzia_gidaliburua/

    Esta web utiliza cookies propias y de terceros para su correcto funcionamiento y para fines analíticos. Al hacer clic en el botón Aceptar, acepta el uso de estas tecnologías y el procesamiento de tus datos para estos propósitos. Más información
    Privacidad